Patent Pending

Proof

Verifying

Transaction ID:
Address:
Time:
Header:
Trusted Time Stamped for CryptoCopyright member - 32
Content:
Dans les derniers jours nous avons assisté à une escalade entre Trump et Kim, autant dans leur propos incendiaires que dans leurs futurs intentions les uns envers les autres. Mais tout ceci semble n\'être rien de plus que le jeu d\'intimidation international auquel la guerre froide de l\'époque nous avais habitué entre le bloc de l\'est et celui de l\'ouest dans les années 80-90.

Se trouver une ennemi très loin sur la planète (Washington à Pyongyang 12330.93 km (7662 miles)) est un excellent moyen de pouvoir détourner l\'attention de sa population et de ses médias fouineur sur sa propre administration. La guerre froide à d\'ailleur donnée un très grand coup de main à plusieurs président américain, Reagan et tout le scandale de l\'irangate, Clinton et l\'Irak suivi des Bush dans la continuité de l\'oeuvre (dans un nouvel ordre mondial après guerre froide) ne sont que quelques exemples, preuves à l\'appui. Comme quoi pour être président des états-unis (sauf pour Obama) il faut absoluement avoir un ennemi à afficher vers lequel l\'administration du pays peut tirer tout son fiel et faire porter tous ses mauts. La Corée du Nord étant un pays très fermé, vous pouvez en plus comme bonus, dire n\'importe quoi à son sujet et aucun journaliste ne peut réellement vérifier donc, croire sur parole le gouvernement et les suposés services de renseignements. Je vous rappels à ce propos que ceux-ci avait d\'ailleur affirmés à une certaine époque que l\'Irak possédait des armes de destructions massives, justifiant ainsi l\'attaque contre cette dernière ... ce qui s\'était avéré être tout à fait faux par la suite. Donc pourquoi ne pas continuer dans une direction qui fonctionne bien, celle de la manipulation des médias et de l\'opinion publique. Collin Powell était même allé à l\'ONU histoire de mentir à la face du monde afin de justifier une action contre l\'Irak (vidéo ci-dessous)

Cette semaine, le Président américain Donald Trump a promis le «le feu et la colère» à la Corée du Nord si elle menaçait de nouveau son pays. Une si belle introduction ne pouvait demeurer muette donc quoi de plus normal que Pyongyang enchérisse le tout par son plan d\'envoyer des missiles balistiques stratégiques Hwasong-12 sur des cibles (bases militaires américaines situées sur l\'île de Guam), dès la mi-août ? Guerre des mots précèdes souvent celle des gestes mais cette course aux mots ne peux faire que des perdants et la grande perdante serait ... Séoul et toute la Corée du Sud en premier lieu et en deuxième, le reste du monde. Un guerre d\'égo sur-dimensionné ne peut faire que gonfler des tensions qui ne cesses de s\'approcher d\'un réel conflit.

Ici au Québec nous avons deux expressions qui résume bien toute cette petite guère d\'égo. La première, place l\'opposant dans un situation de peureux s\'il ne le fait pas dans un \"t\'es pas game !\" et la deuxième que tous comprendrons \"mon père est plus fort que le tiens\", mots que nous entretenons entre nous lorsque nous sommes très jeunes afin de démontrer notre \"force sociale\". Tout ceci est beau lorsque cela demeure dans la thérorie mais si l\'opposant est \"game\" et pousse l\'autre à bout !? Attention à vos mots monsieur Trump, car vous pouriez anéantire Séoul si l\'autre Corée est las des mots et décide de passer à l\'action. Oui monsieur Trump, vous en serai responsable !

© Copyright BlogdeSousSol - All Rights Reserved
Article publié sur le site : BlogdeSousSol.pw le 10 août 2017